La 63ème résolution de l’Assemblée Générale de l’ONU: condamnation des violations des droits de l’homme en Iran

La 63ème résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies condamnant les violations des droits de l’homme en Iran, a été approuvée le 19 décembre à New-York. 

La résolution de l’ONU  exhorte Téhéran à « cesser les disparitions forcées » et « à remédier aux mauvaises conditions des prisons, à éliminer le refus d’accès à un traitement médical adéquat et le risque de mort qui en résulte pour les prisonniers ». Elle appelle en outre le régime à « mettre fin aux restrictions étendues et graves, en droit et en pratique, au droit à la liberté d’expression, d’opinion, d’association et de réunion pacifique, à la fois en ligne et hors ligne, notamment en mettant fin au harcèlement, à l’intimidation et à la persécution des opposants politiques, des défenseurs des droits de l’homme, des militants des droits des femmes et des minorités … » et « à libérer les personnes détenues arbitrairement pour l’exercice légitime de ces droits, à envisager d’annuler les peines excessivement sévères, y compris la peine de mort et l’exil interne à long terme pour avoir exercé des libertés aussi fondamentales ». La résolution exhorte par ailleurs à « bannir, en droit et en pratique, toutes les formes de discrimination et autres violations des droits de l’homme commises contre les femmes et les filles », ainsi que contre « les personnes appartenant à des minorités ethniques, linguistiques ou autres. »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *