La défection surprise de la “Top Gun Afghane”, Niloofar Rahmani

D’après des médias américains, la première femme pilote d’Afghanistan surnommée la “Top Gun Afghane”, aurait déposé une demande d’asile aux Etats-Unis.
Agée de 25 ans, Niloofar Rahmani devait retourner dans son pays samedi 24 décembre à l’issue d’une formation de 15 mois avec l’armée de l’air américaine.

Une chose est sûre : la défection surprise de Niloofar Rahmani a suscité un vif débat dans le pays sur l’insécurité et les droits des femmes L’avocate de la pilote, Kimberly Motley a déclaré à l’AFP que “Niloofar et sa famille ont reçu des menaces brutales, qui malheureusement ont confirmé que sa sécurité serait fortement compromise si elle revenait en Afghanistan”.

Niloofar Rahmani avait symbolisé l’espoir pour des millions de femmes afghanes lorsqu’elle était devenue la première femme pilote d’Afghanistan, intégrant un univers exclusivement masculin dans un pays extrêmement conservateur. Elle avait reçu à ce titre le prix international des “femmes de courage” du Département d’Etat américain.

“Ce qu’elle a dit aux Etats-Unis était irresponsable et inattendu. Elle devait être un modèle pour les autres jeunes Afghans”, a critiqué un porte-parole du ministère de la Défense, Mohammad Radmanesh. “Elle a trahi son pays. C’est une honte”, a-t-il dit à l’AFP.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *