Iran : Des prisonniers politiques soutiennent le gréviste de la faim Saïd Shirzad

Un groupe de prisonniers politiques de la section 12 de la prison de Gohardacht à Karadj en Iran, ont envoyé un message de soutien au détenu politique Saïd Shirzad en grève de la faim. Ce dernier s’est cousu les lèvres le 7 décembre pour protester contre les mauvais traitements et les violations de leurs droits dont souffrent les détenus.

” Nous, prisonniers politiques de la section 12 de la prison de Gohardacht à Karadj, demandons aux défenseurs de la liberté et des droits humains, ainsi qu’aux militants, d’aider ce prisonnier. Saïd Shirzad est désormais dans un état critique.

” Le prisonnier politique Saïd Shirzad s’est cousu les lèvres, dit le message, et s’est mis en grève de la faim illimitée le 7 décembre pour faire aboutir ses revendications. Il est très affaibli, mais n’a jamais été hospitalisé et a refusé d’être admis à l’infirmerie de la prison pour y être soigné.

Saïd Shirzad, qui poursuit sa grève de la faim, a déclaré : « Nous avons connu ceci à plusieurs reprises. Ahmad Ramazan, originaire de Syrie, a été harcelé et battu par les gardiens de prison pendant sa grève de la faim ce qui l’a fait tomber dans le coma pendant plusieurs jours. La semaine dernière, le prisonnier politique Behnam Moussivand, qui est aussi en grève de la faim, a été convoqué par le directeur de la prison. Ils ont dû l’emmener en fauteuil roulant jusqu’à son bureau à cause de sa faiblesse extrême. Mais il a été violemment tabassé, torturé et menacé, à cause de sa grève de la faim. Bourreaux ! Comment vous faire confiance ? Je préfère mourir dans la section 12 et ne pas donner mon corps à ces lâches. Je continuerai ma grève de la faim jusqu’à ce qu’on réponde à mes demandes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *