Le régime iranien a finalement été contraint de libérer la prisonnière politique Golrokh Ebrahimi Iraee le 3 janvier 2017.Les 72 jours de grève de la faim d’Arash Sadeghi et le soutien de l’opinion publique mondiale ont forcé le régime à reculer.
Mme Iraee a été libérée sous une caution de 500 millions de tomans (environ 120 000 dollars). Elle a eu une brève rencontre avec son mari, Arash Sadeghi, quand il a annoncé qu’il allait rompre sa grève de la faim puisqu’il avait obtenu ce qu’il voulait.A deux doigts de la mort, Arash Sadeghi s’est attiré beaucoup de soutien en Iran et dans le monde, surtout sur les réseaux sociaux.La campagne #SaveArash a été une tendance mondiale sur twitter.Le 2 janvier 2017, des centaines de personnes se sont rassemblées devant la prison d’Evine à Téhéran pour réclamer la libération de M. Sadeghi.Golrokh Iraee avait été arrêtée et emprisonnée pour six ans pour avoir écrit un livre jamais publié contre la lapidation.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *