Le parquet de Téhéran a refusé de libérer Shahnaz Akmali sous caution en Iran. Shahnaz Akmali a été arrêtée par des agents en civil le 25 janvier 2017.

Elle a téléphoné chez elle le 26 janvieret elle a pu dire qu’elle était détenue dans la salle 209 de la prison d’Evine à Téhéran. Elle a également précisé qu’une caution de 100 millions de tomans avait été fixée.

La famille de Mme Akmali s’est rendue au parquet le 28 janvier pour déposer sa caution et obtenir sa libération. Le personnel lui a dit qu’aucune caution n’avait été accordée à Mme Akmali et qu’elle devait rester en prison. Mme Akmali a perdu son fils, Mostafa Karim Beigui dans le soulèvement de 2009.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *