Quatre porteurs kurdes ont été arrêtés la semaine dernière dans la zone frontalière de Banneh (à l’ouest de l’Iran) et ensuite jetés dans la vallée par des agents du régime théocratique. Un des bagagistes du nom d’Azad Ghassemi, père d’un enfant de bas-âge, a été tué et les trois autres porteurs ont été grièvement blessés. Deux autres bagagistes qui avaient été témoins de ce meurtre ont également été arrêtés et emmenés vers un endroit inconnu.

Cinq jeunes bagagistes, âgés de 18 à 27 ans, ont perdu la vie le 28 et le 30 janvier dans les villages de Piranshahr et de Sardasht (dans le Kurdistan iranien) lorsqu’ils ont été pris au piège de la tempête glaciale et de l’avalanche. D’autres porteurs ont été blessés et au moins deux d’entre eux sont dans des états critiques.

La mort choquante de ces jeunes n’est qu’une partie du bilan des crimes et de la corruption du régime des mollahs. Le régime théocratique a pillé la richesse du pays dans des projets nucléaires et l’exportation du terrorisme, du fondamentalisme et de la guerre dans la région. Il a détruit l’économie du pays et a provoqué la pauvreté, le chômage et l’inflation pour la population iranienne.

Ces jeunes porteurs indigents sont abattus ou tués alors que le régime théocratique, notamment Khamenei, les pasdaran, ainsi que les agences de sécurité et de renseignement organisent des opérations de contrebande de stupéfiants et de marchandises, ainsi que le trafic de jeunes filles…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *