Des informations sur la situation de plusieurs prisonniers politiques détenus actuellement dans les prisons du régime iranien :

M. Asghar Ghatan (prisonnier politique, âgé de 62 ans) est très malade et malgré son état de santé, il est toujours maintenu en détention. Ces dernières années, il a subi plusieurs opérations chirurgicales et actuellement il prend une quarantaine de médicaments par jour. Durant les quatre dernières décennies, il a été emprisonné à plusieurs reprises. Il purge actuellement une peine de cinq ans d’emprisonnement.

M. Alireza Farchi (militant des droits de la minorité azérie, diplômé en informatique de l’université Sharif à Téhéran) a été condamné à quinze ans de prison et deux ans d’exil.

Mme Farzaneh Djalali (militante des droits des femmes et des droits de la minorité kurde) a été arrêtée le 24 février 2017 dans la ville de Kermânchâh (à l’ouest de l’Iran) et elle a été transférée vers un lieu inconnu.

Mme Payam Shakiba (universitaire, chercheur sur l’histoire contemporaine de l’Iran) a été arrêtée à Téhéran. Depuis 2010, elle a été emprisonnée plusieurs fois.

M. Batirchah (issu de la minorité arménienne en Iran) est en grève de la faim depuis cinquante-deux jours pour protester contre son arrestation injustifiée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *