Blocage totale des réseaux sociaux en Iran

Le gouvernement en Iran va bloquer les réseaux sociaux tels que Telegram. Alaeddin Boroujerdi, président de la Commission de la sécurité nationale et de la politique étrangère du Parlement du régime, a déclaré le 31 mars que Telegram sera fermé au plus tard le 20 avril et “sera remplacé par une plate-forme nationale similaire”.

Selon le ministre de l’orientation islamique, 80 % de l’information en langue farsi dans le cyberespace est transmis par telegram et, selon un parlementaire du régime, “le filtrage de Telegram nuira à 200 000 emplois et rendra un demi-million de personnes en détresse financière”.

En mentionnant un ordre d’Ali Khamenei, le Guide suprême, il a précisé : “C’est une décision qui a été prise au plus haut niveau (…) Compte tenu du rôle destructeur que le télégramme a joué dans les crises de l’année dernière dans le pays, c’est une décision importante pour notre sécurité nationale. » Le réseau national voulu par le régime est un réseau qui n’échappe pas à son contrôle.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *