Iran, Khorramshahr : La police tire à bout portant sur les manifestants

Samedi 30 juin 2018, dès les premières heures de la matinée, les forces de sécurité iranienne ont effectué des rafles dans les domiciles des leaders des manifestations de la veille, contre une grave pénurie d’eau qui frappe la ville de Khorramshahr, dans la province du Khouzistan, dans le sud-ouest de l’Iran.

Une présence policière intense a empêché les manifestants de reprendre leurs protestations, malgré le rendez-vous fixé la veille, tard dans la soirée. Mais avec le coucher du soleil, les manifestants sont redescendus dansles rues. Les manifestants ciblaient les responsables du pouvoir d’être responsable de la pénurie d’eau.

La police est intervenue brutalement pour disperser les manifestants, mais les jeunes ont allumé des feux pour contrecarrer les tirs de gaz lacrymogène, et ont résisté face aux forces de l’ordre en lançant des pierres
La police a alors tiré à bout portant sur les manifestants dans plusieurs points de la ville.
Plusieurs manifestants ont été tués ou blessés par balle. Les affrontements continuent toujours. On n’a pas encore des chiffres exacts sur le nombre des pertes humaines. Un à quatre manifestants auraient cependant perdu la vie, indique-t-on des sources quoi se trouvent actuellement dans la rue à Khorramshahr.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *