Samedi soir, 4 août, la population de Gohardasht à Karaj (50 km à l’ouest de Téhéran) a une fois de plus manifesté son rejet de la dictature islamiste aux cris de « Khamenei, honte à toi, il faut dégager »; « iraniens, criez vos droits ». Les agents répressifs ont tiré à balles réelles sur les manifestants.

Les habitants de Qom se sont également insurgés samedi soir contre la tyrannie du Guide suprême. Les manifestants en colère ont résisté vaillamment aux gardes anti-émeute, aux Bassijis et aux agents en tenue civil qui les ont attaqués violemment.

A Téhéran, les manifestants se sont rassemblés dans la soirée sur l’avenue Collège aux cris de : « Mort au Dictateur » ; « les Iraniens préfèrent mourir plutôt que d’accepter l’humiliation imposée par le régime». Le cortège des manifestants s’est propagé de l’intersection de Vali-e Asr jusqu’à l’avenue Hafez et sous le pont Collège. Les agents en tenue civil ont arrêté plusieurs 0jeunes manifestants.

Les jeunes de Chiraz ont également protesté samedi soir sur l’avenue Moshir et ont scandé : « A bas les prix élevés ; Mort au Dictateur ; Canon, char, pétard, les mollahs doivent dégager ».

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *