Le vendredi 10 août, lors du match de football entre les clubs Téhéran et Tabriz au stade Azadi de la capital, des milliers de spectateurs ont exprimé leur colère et leur rejet du régime islamiste aux cris de “Mort au dictateur”. La manifestation a éclaté malgré une forte présence policières.
Le déploiement de la garde anti-émeute dans le stade est une mesure sans précédent. Néanmoins, et malgré toutes ces mesures, les jeunes courageux ont brisé les obstacles et ont scandé “A bas le dictateur”, “Force de sécurité, honte sur vous, sauvage, sauvage” partout dans le stade. Ils ont résisté à l’attaque brutale des forces répressives.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *