l’Iran est le foyer de 800 000 chrétiens ; un nombre largement sous-estimé par le régime iranien qui souhaite marginaliser ses chrétiens.

Le régime iranien a condamné tous les membres d’une église à un an d’emprisonnement pour avoir pratiqué le christianisme, selon une ONG qui soutient les chrétiens en Iran. Article 18 a twitté jeudi : « Un couple chrétien a rapporté qu’une cour à Boushehr venait de les condamner, eux et dix autres chrétiens iraniens, à un an d’emprisonnement chacun pour « propagande contre la République islamique en faveur du christianisme. » Ce groupe de chrétiens convertis avait été arrêté le 7 avril 2015. »

Mohabat News, un site web chrétien, a rapporté la semaine dernière que le couple chrétien iranien été accusé « d’orienter le pays vers la chrétienté ». Jeff King, président d’International Christian Concern, a confirmé vendredi que chaque membre de la congrégation était condamné à un an de prison.

Téhéran ne reconnait pas légalement la chrétienté comme une religion, mais selon le rapport du Département d’État américain en 2017 sur la liberté de culte en Iran, cela ne vaut pas pour les musulmans qui se sont convertis au christianisme.

Le Code pénal iranien préconise la peine de mort pour tout non musulman qui essaie de convertir des musulmans, qui créer de l’hostilité envers Dieu et qui insulte le prophète. Ce sont des accusations intentionnellement vagues qui sont utilisées contre tous ceux qui remettent en question le régime et souvent contre les prisonniers politiques.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *