Iran: Plus d’un millier d’arrestations lors du soulèvement d’août

Selon des informations provenant de l’intérieur du régime iranien, au moins 1 000 jeunes et autres manifestants ont été arrêtés lors du soulèvement d’août. Selon le ministre de l’Intérieur du régime, le soulèvement a embrasé 27 villes et 13 provinces (agence de presse IRNA – 21 août).

En outre, beaucoup parmi ceux qui ont été arrêtés pendant le soulèvement de janvier et libérés sous caution, ont de nouveau été arrêtés et condamnés à de longues peines de prison. En août, de nombreux jeunes,ont été arrêtés dans plusieurs villes comme Yazd, Behshahr, Birjand et Ganaveh…

La plupart des arrestations sont effectuées par des agents en civil contrôlés par les Gardiens de la révolution (pasdaran) et le bureau de Khamenei. Ils participent aux manifestations et arrêtent les manifestants et les militants en les photographiant et en les filmant, et les détiennent loin des manifestations ou en prenant d’assaut leurs maisons. Dans certaines villes, comme Karaj, des agents en civil ont entraîné une partie de la population vers les ruelles et les rues en scandant des slogans et les ont arrêtés.

Dans de nombreux cas, les manifestants ont identifié des agents en civil parmi les manifestants, ont pris leur appareil photo et les ont punis, puis ont publié les photos de ces agents sur les réseaux sociaux.

De nombreux détenus sont transférés dans des lieux secrets et sont interrogés violement par les pasdaran, puis transférés dans des prisons officielles comme Evine.Iran: Plus d’un millier d’arrestations lors du soulèvement d’août.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *