ُrois exécutions publiques à Chiraz، Iran

Mercredi matin 21 novembre, le régime iranien dans un acte brutal, a pendu collectivement trois prisonniers en public à Chiraz pour « moharebeh » (en guerre contre Dieu).

Ceci intervient alors qu’en dépit des arrestations arbitraires et de toutes sortes de mesures répressives, les protestations des différentes couches de la population, y compris les grèves et les manifestations des ouvriers d’Ahvaz et de Haft Tappeh, se sont poursuivies ces derniers jours. Le régime a recours aux exécutions publiques pour renforcer le climat de terreur et empêcher l’explosion de la colère populaire contre la misère économique et l’absence des libertés.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *