Afghanistan: la jeunesse veut la paix mais pas celle des talibans

TV5Monde – Assis dans son salon de beauté pour hommes à Kaboul, Zabihullah, rêve de paix pour l’Afghanistan, mais pas au prix d’un retour de la police religieuse traquant et frappant les gens pour leurs coiffures ou leurs vêtements.

Enfant, il travaillait chez un barbier alors que les talibans étaient au pouvoir dans les années 90. “Je me souviens que la police religieuse des talibans amenait chaque jour de jeunes hommes pour qu’on leur rase la tête en punition car ils avaient osé se faire une coiffure”, souligne le jeune homme de 25 ans, qui a lui-même les cheveux longs attachés en arrière.

Les talibans ont été chassés en 2001 et Kaboul regorge à présent de salons comme le sien, pleins de clients branchés en quête de la dernière tendance occidentale, musique pop en fond sonore.

La population de l’Afghanistan, estimée à 35 millions de personnes, est très jeune, avec près des deux tiers sous la barre des 25 ans. Des millions d’entre eux ont grandi en milieu urbain, chassés par les combats dans les provinces.

Zabihullah fait partie de cette génération qui comprend de nombreux militants, journalistes, mannequins ou vedettes des réseaux sociaux et qui est vent debout contre l’idéologie des talibans.

Mais à mesure que les pourparlers de paix entre insurgés et Etats-Unis se prolongent et font état de progrès croissants, ils se rendent compte que les talibans pourraient revenir dans le jeu politique, ce qui les inquiète profondément. “Je ne veux pas d’une paix dans laquelle je perdrais mes libertés”, lâche Zabihullah.

lire la suite

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *